Les défis couture de Cécile : #1 la jupe Utu de Named

Pour prolonger les articles mettant en avant les talents de nos clientes, nous inaugurons une nouvelle rubrique avec "les défis couture de Cécile". On vous explique comment ça se passe.

Régulièrement Cécile proposera à une cliente de la boutique de relever un défi couture. Charge à cette cliente de nous raconter dans un article comment elle a réalisé ce patron, ce qui lui a plu, les éventuelles difficultés qu'elle a rencontrées et comment elle s'en est sortie. C'est la talentueuse et adorable Nathalie qui a accepté ce premier challenge et relevé avec brio le défi de coudre la jupe Utu de la marque Named. Récit.

Comment Cécile m’a challengée couture avec la jupe Utu de Named Pattern !

On était déjà fin février et je n’avais pas retrouvé le chemin de ma machine à coudre… par contre, j’avais toujours en mémoire celui du magasin ! C’est comme ça que Cécile m’a lancée un défi couture.

Règle n° 1 : Craquer sur le livre Breaking The Pattern de Named

On l’a attendu comme le Père Noël et il s’est fait vraiment désirer ! On a essayé de tirer les vers du nez à notre copine Lorraine qui est testeuse chez Named et on n’a rien pu savoir ! Donc bref, quand il est enfin arrivé, on s’est jetées dessus comme des hystériques un jour de soldes à moins 50 dans un magasin de luxe ! Named est une marque de patrons finlandais créé par deux sœurs, Saara et Laura Huhta. Les patrons paraissent assez simples avec toujours un petit détail de pli, de nœud, de fausse poche ou de joli col. Ils sont assez sobres et les modèles sont très faciles à porter si vous êtes, comme moi, un top model de la vraie vie (moins de 175 cm et plus de 40 kilos !)

Règle n°2 : Craquer sur un magnifique tissu Kokka

Craquer pour un tissu chez Cécile, ce n’est pas trop dur pour moi… on a des goûts assez similaires et je ne suis jamais déçue par sa sélection. Mais quand elle sort son Kokka… rahhhhh, c’est genre la petite faiblesse qui me perdra ! J’adore cette marque de tissus japonais qui ont une très belle tenue, une créativité incroyable niveau motif et couleur. Bref, il ne se passe pas une collection sans que je n’en achète. J’ai donc craqué une nouvelle fois pour ce magnifique coton, un peu épais et réversible : un côté écossais et un côté gros pois. Et moi, le pois, je ne peux pas lui résister : je suis pois addict ! Au milieu d’un de nos fous rires habituels, Cécile m’a mise au défi de faire la jupe UTU de Named ! Et moi, les défis, j’aime bien :-)

coudre jupe portefeuille named la maison de la couture grenoble

Règle n°3 : Craquer tout court… et se faire une jupe de collégienne japonaise

La jupe UTU de Named est une jupe portefeuille, qui arrive en peu en dessous du genou et qui se ferme avec une ceinture, un passant et des demi-anneaux. En tissu écossais, elle a un petit côté jupe d’uniforme de collégienne. Il n’y a rien du tout de compliqué dans ce modèle… sauf de traduire les instructions (le livre est en anglais ou en finlandais : choisi ton camp camarade !)

Attention, du fait de ce jetlag lexical (surtout si vous êtes comme moi, à sauter des lignes ou à improviser)  on peut vite se retrouver comme à la fin d’un montage de meuble suédois… avec une pièce en plus !

Donc RINGTAB pour info, c’est le passant pour les anneaux !!!

La jupe se coud en un après-midi, il n’y a aucune difficulté (sauf si vous voulez faire des raccords parfaits avec un tissu écossais). Si vous ne parlez ni anglais, ni finlandais, il y a beaucoup de dessins et un pas à pas assez clair.

Le seul problème (et pas des moindres), c’est que le panneau devant intérieur… vous me suivez ? Donc, oui, celui que l’on ferme avec un bouton… oui celui- là,  il lui manque une bonne dizaine de centimètres en largeur! (Parce que c’est moyen de montrer ta culotte à chaque pas, non ?) Evidemment je ne l’ai vu qu’à la fin et j’ai dû rajouter un morceau de tissu ce qui fait que ce n’est pas parfait  (alors que j’avais fait des finitions d’enfer pour une fois !)

patte couture jupe patron named la maison de la couture grenoble

Hormis ce petit souci, cette jupe est un modèle facile à coudre, à porter et que je referai certainement. En tout cas, merci Cécile de m’avoir challengée.

Qu’est-ce que ça fait du bien de coudre à nouveau et de rigoler avec mes petits déboires (on ne se refait pas).

Nathalie du blog 53 sous les toits

Vous pouvez retrouver le portrait de Nathalie ici dans un précédent article.

En cliquant sur le nom en orange vous retrouverez les patrons de couture Named et les tissus Kokka.

Qui parmi vous est prête à relever un nouveau défi couture de Cécile ? Faites-vous connaître dans les commentaires ou directement auprès de Cécile à la boutique